korczowski home

Exposition Korczowski "La Chute de l'Ange" 1996
Galerie Askeo Art Contemporain
19 rue Debelleyme 75003 Paris

Curateur Christian Forestier:



Catalogue Korczowski"LA CHUTE DE L'ANGE",

Exposition Galerie ASKEO,Paris,1996

Preface Christian Forestier ,

40 pages 20 reproductions en couleurs.
Format: 20 x 21 cm


Bogdan Korczowski peint à l'huile, c'est l'un des derniers.
Bogdan Korczowski est un cosaque, un tatare égorgeur, qui couvert d'épines, saigne ses bidons et tubes d'huile sur des toiles linceuls pour des messes instinctives. Bogdan Korczowski se saoule en ses essences pour diluer notre passé, son passé, broie ses pigments en des creusets acides pour reconstruire notre histoire et laver nos massacres.
Cracheur de feu, de couleur, il brûle ses peintures en feu carnaval pour éclairer nos réalités. Le sang suinte de ses toiles en larmes et sueurs, en torrent de lave qui encolle de plumes écarlates des anges rédempteurs qu'il saigne sur des autels sacrifices pour exorciser toutes les barbaries.
En des champs de paille harmonie, Bogdan Korczowski viole des couleurs, ouvre de ses mains des sexes terrestres, des lieux volcans en cratères écumants bavant leurs sucs sur des verts paysages, des champs de graines, blonds, des jardins d'éden luxuriants, des planètes inconnues.
Prince des steppes, roi des arcs en ciel, il peint par sa puissance d'exister, assoiffé de conquêtes, d'absolu, de royaumes inexplorés, de contrées coquelicots, de lacs miroirs étoilés, d'étendues d'herbes folles pliants sous son souffle puissant.
Sur des chemins de croix, Bogdan marque ses angoisses de défroques de croisés armoriés, de faux symboles, de traces griffées, d'écrits muets et nous entraîne en une descente spirale vers des enfers, des chaleurs profondes pour nous ressusciter en des paradis rédempteurs où il plante arbouses géantes, arborescences flamboyantes, fleurs méphistophéliques, abrités de dolmens pain de sucre déflorant les étoiles.
Alors ce sorcier alchimiste, en quête de spirituel, se fiance au soleil en des noces païennes pour changer notre sang en eau, notre eau en blé, notre blé en or, afin que ses œuvres purifient nos mémoires, nos pensées.
Aujourd'hui, je plante aux murs ses idoles, ses icônes, pour que vous puissiez découvrir qu'un peintre symboliste fauve à l'abstraction flamboyante vient de naître.
Pour Bogdan, juillet 96
Christian Forestier



Les Cendres de l'Ange 97x79cm

Histoires de Ciel 162x130cm


Fleurs...100x80cm